“comunión”

La relation à Dieu est probablement l’état de communion le plus partagé au monde, également un des plus anciens. il se distingue généralement des autres par un rassemblement dans des lieux dédiés, construits par l’homme, pour glorifier ou incarner cette relation entre les humains et leur(s) dieu(x).
Mais cette relation à une entité spirituelle s’incarne dans certaines sociétés dans une relation plus directe avec l’environnement dans lequel elles vivent en symbiose, avec la nature. Sans forcément y chercher une incarnation de Dieu, la communion avec la nature est une attitude qui s’est répandue, et touche notamment les voyageurs à la recherche d’espaces de méditation. Ainsi, en s’écartant du monde urbain, l’homme moderne va de plus en plus se ressourcer dans cette communion.

La ville elle-même est devenue le lieu de tout autres types d’états de communion. Les centres urbains sont de plus en plus denses et intenses, de plus en plus incarnés par la culture de la consommation, et ses habitants se partagent tous les jours les espaces publics et de transports exiguës dans une sorte de communion sociale. Sans se connaître, ils ont les mêmes ambitions de réussite ou de lutte contre le système.
Les sociétés contemporaines sont également soumises aux passions dominant les courtes périodes de repos que permet le travail. La communion se fait alors dans le partage intensif d’un même loisir, qui va de l’amusement au vice, en passant par la culture.

Enfin, une chose rapproche tous les hommes à travers les âges : l’histoire. Si cette forme de communion semble moins évidente, elle est tout de même présente dans le regard et dans l’écoute des visiteurs d’un lieu, et dans ce qu’ils partagent ainsi avec les femmes et les hommes qui l’ont fait et qui y ont entretenu la vie, ou qui l’ont redécouvert.

Takadanobaba - Tokyo - Japon - 2008

Picture 1 of 10

Fresque représentant les personnages créés par Osamu Tezuka. Les admirateurs de l'œuvre du mangaka viennent régulièrement nettoyer cette fresque retraçant toute son œuvre.