Le citron
& L’asperge

2013

série du
“Travail du temps”

d’après
2 tableaux d’Édouard Manet
Dans l’œuvre de Manet, le citron affirme sa présence par sa forme et l’intensité de sa couleur. Cette représentation éveille les sens et offre ainsi la valeur gustative du fruit au spectateur. L’asperge avec sa teinte opaline dans une position alanguie, suggère quant à elle un instant de solitude mêlée de tristesse et d’abandon, de résignation avant son déclin.
Le regard du peintre s’arrête sur un détail, son coup de pinceau le magnifie. Les deux objets vivants sont ainsi immortalisés dans le court laps de temps qui précède l’ingestion ou le pourrissement. Ainsi représentés, le fruit et le légume parlent d’eux-mêmes.

Les deux tissages, de tailles identiques à celles des tableaux, amorcent une étude des variations de notre perception des choses à travers le temps.
Ils cherchent à retranscrire la vibration du fruit ou du légume, si bien dépeinte par le pinceau de Manet, à réussir cette identification et ainsi susciter l’envie, le goût.

Le tissage permet par le dépassement des contours, le léger délitement des enveloppes, de renvoyer non seulement à l’évanescence des aliments, périssables par nature, mais également à tout leur être de tentations sollicitant nos sens. Cette vibration intérieure est transmise à l’enveloppe par la technique, et, comme un parfum qui donne envie, cette impression visuelle colonise et se déploie dans l’espace alentour, comme une texture brumeuse.
Cette référence à des œuvres d’art en utilisant un levier psychologique – celui de la curiosité, éveille l’intérêt du spectateur par analogie avec une image connue. Ce mécanisme, s’il permet d’évacuer le questionnement autour de l’objet qui a été identifié par référence, amènera à s’interroger plus aisément sur le sujet du tissage. Ce citron et cette asperge véhiculent ainsi tout un monde avec eux, un monde de parfums et de goûts, un monde vivant d’objets périssables et fragiles que le tissage photographique poétise dans un traitement contemporain des œuvres magistrales du peintre.
  • L’asperge
    L’asperge
    vue frontale du tissage photographique réalisé à partir d’impressions numériques sur papier perlé, 16,5 x 21,5 cm
  • L’asperge
    L’asperge
    vue de détail de biais du tissage photographique réalisé à partir d’impressions numériques sur papier perlé, 16,5 x 21,5 cm
  • Le citron
    Le citron
    vue frontale du tissage photographique réalisé à partir d’impressions numériques sur papier perlé, 14 x 22 cm
  • Le citron
    Le citron
    vue de détail de biais du tissage photographique réalisé à partir d’impressions numériques sur papier perlé, 14 x 22 cm